Notre mission

L’Association des restaurateurs du Québec a pour mission de fournir à l’ensemble des établissements de restauration membres à travers le Québec des services complets d’information, de formation, de rabais, d’assurances et de représentation gouvernementale.

Notre vision

L’ARQ consacre ses efforts à rassembler et à sensibiliser tous ces intervenants aux causes qui leur sont communes. Chaque action posée par l’ARQ a pour finalité de contribuer à l’essor de ses membres et de les aider à relever de nouveaux défis

Notre histoire

1938

Le 6 juin 1938 est une date mémorable puisque la Quebec Provincial Restaurant Association était légalement créée. Légalement, car l’Association était en activité depuis au moins 1928. Elle regroupait à l’époque une quinzaine de membres (presque exclusivement anglophones) dont les propriétaires des restaurants Murray’s, Scotts, HoneyDew, IndustrialCaterers, Child’s, Cordners, Canada SteamshipsLines et autres.

L’Association avait vu le jour afin de contrer une législation provinciale concernant la perception d’une taxe de vente sur les repas (le gouvernement ne voulait pas que cette taxe soit ajoutée à la facture, mais souhaitait plutôt la dissimuler dans le prix du repas).

1941

En décembre 1941, un autre groupe de restaurateurs de Montréal obtient une incorporation au nom de la Corporation des restaurateurs du Québec, laquelle atteignait environ cent vingt membres lors de la Deuxième guerre mondiale. Les années de guerre entraînent un rationnement des denrées alimentaires et une pénurie de main-d’œuvre, forçant ainsi les regroupements de restaurateurs à concentrer leurs efforts au palier fédéral.

Le gouvernement fédéral d’Ottawa ne voulant traiter ni avec des groupements provinciaux (seul le Québec en possédait), ni avec les restaurateurs individuellement, il fut décidé de fonder la Canadian Restaurant Association (CRA). Le président de la Corporation des restaurateurs du Québec, Léo Dandurand, devint aussi président de la CRA. À ce moment, les deux regroupements du Québec décidaient d’un commun accord de suspendre leurs activités pour faire front commun avec les autres restaurateurs du Canada.

Après la guerre, la situation changea et, du même coup, les préoccupations et les intérêts des restaurateurs. Les interventions se déplaçaient donc pour de bon au niveau provincial. L’impossibilité de bien servir les intérêts des restaurateurs d’une province quelconque par l’entremise d’un bureau central pour tout le pays s’avéra vite évidente, du moins pour les restaurateurs du Québec. Des divergences de vue sur l’industrie, la question de la répartition équitable des cotisations payées au bureau central et la somme des problèmes et des projets qu’on ne pouvait aborder en raison du partage inégal des ressources financières, contraignirent les restaurateurs du Québec à reprendre leur idée première : celle d’un regroupement professionnel autonome.

1954

Ce n’est qu’en 1954 que l’Association prend réellement son envol. Le mandat, les objectifs et le fonctionnement font l’objet d’une réorganisation complète. Le président à l’époque est Lionel Paquette (restaurant Dagwood). Également à la tête de cette relance, on retrouve Eddy Prévost qui devient directeur général de l’Association Provinciale des Restaurateurs du Québec. La contribution d’Eddy Prévost à l’Association pendant ses 22 années de service est inestimable. Bien qu’il soit décédé en 1985, son souvenir demeure bien présent.

1979

Afin de se doter d’un nouveau levier de développement, l’Association des restaurateurs du Québec organise à Québec en 1979 son premier Salon Rest-Hôte, une vaste foire commerciale réunissant des centaines de fournisseurs de la restauration et où convergent annuellement des milliers de restaurateurs, hôteliers et autres gestionnaires de services de restauration. L’événement permet à l’Association non seulement d’accroître sa notoriété et son rayonnement, mais également de générer des revenus supplémentaires qui lui permettent d’accomplir sa mission.

1980

En décembre 1980, l’Association provinciale des restaurateurs du Québec (également désignée dans sa version anglaise par Quebec Provincial Restaurant Association) adopte une nouvelle dénomination sociale et devient alors officiellement l’Association des restaurateurs du Québec (ARQ), une appellation qu’elle utilise cependant déjà depuis 1965.

Depuis 1980 à ce jour

Depuis le milieu des années 80, l’Association des restaurateurs du Québec a connu une croissance soutenue. Le nombre de ses membres est passé de 1 200 en 1985 à plus de 5 200 présentement, lesquels exploitent environ 6 500 établissements de restauration.

Au cours des années, l’ARQ est devenue encore plus présente et plus active tant sur le plan politique, professionnel que social. Les restaurateurs et leur regroupement, agissant comme voix officielle, ont pu obtenir des modifications importantes à l’égard de nombreuses législations. L’ARQ a également exercé son leadership en prenant très tôt le « virage formation », notamment en proposant à ses membres des ateliers de perfectionnement répondant à leurs besoins. De plus, elle a considérablement bonifié sa gamme de services.

Lorsqu’en 1938 un groupe d’une quinzaine de restaurateurs fondèrent la Quebec Provincial Restaurant Association, ils étaient loin de s’imaginer qu’un jour cette association regrouperait plus de 5 200 restaurateurs de partout au Québec et possèderait son propre siège social à Montréal où travaillent en permanence une vingtaine de personnes.

Logotype de l’ARQ

Adopté en 1993, le logotype de l’Association des restaurateurs du Québec se veut à l’image de l’industrie en communiquant la force et la fierté.

Le « R », dominant et bien solide, fait référence à « restaurateurs » évidemment, mais aussi à « rassemblement », « regroupement », « ralliement ».

Le « A » et le « Q » écrits de façon manuscrite, représentent l’art culinaire et soulignent le particularisme et la manière personnelle. La barre oblique du « A » est orientée vers la droite, dans une courbe ascendante, symbole d’évolution positive et de progression. Elle rejoint la masse solide du « R » offrant un soutien potentiel qui sert de levier au regroupement.

La lettre « Q » est laissée ouverte, laissant place à tous dans le cercle, symbole universel de l’accueil et de l’hospitalité.

Emprunté au code de chevalerie et aux enseignes des auberges d’autrefois, le trait allongé sous la dénomination vient, comme une signature, parapher le tout, marquant de son sceau, l’authenticité et l’approbation.

Enfin, lorsque reproduit en deux couleurs, le « R » est d’une couleur chaude se rapprochant de celle du vin rouge, rappelant ainsi la forte proportion d’établissements détenant un permis d’alcool qui compose l’industrie de la restauration au Québec.

Les anciens présidents

NOMÉTABLISSEMENTANNÉE
M. C.O. Wright * HoneyDew Restaurant (Montréal) 1938
M. J.P. Prendergast * Canada SteamshipLines (Montréal) 1938-1940
M. C.R. Bronsdon * Murray’s Sandwich Shops (Montréal) 1940-1941
M. A.A. McNaughton * Scott’s Restaurants (Montréal) 1941-1942
M. Geo W. Rogerson * Murray’s Restaurants (Montréal) 1942-1944
M. Cecil Milbourn * Childs Restaurants (Montréal) 1944-1947
M. Geo F. Heckman * IndustrialCaterers 1947-1954
M. Lionel Paquette * Dagwood Restaurant (Montréal) 1954-1955
M. Nick Lagios * Cosy Restaurant (Montréal) 1955-1957
M. Albert Desjardins * Restaurant Chez Desjardins (Montréal) 1957-1959
M. Fred H. Huguenin * Pacific Canadien (Montréal) 1959-1961
M. Robert Croteau * Aux Délices Thetford (Thetford Mines) 1961-1963
M. Georges Adamakos Texan Restaurant (Montréal) 1963-1965
M. Jean Allaire * Chalet Normand (Ville Lemoyne) 1965-1968
M. Armand Marion * Restaurant Le Sambo (Montréal) 1968-1969
M. Rosario Dépelteau * Auberge le Vieux St-Gabriel (Montréal) 1969-1971
M. Réjean Gingras Restaurant Le Vita (Montréal-Nord) 1971-1974
M. Victor Germain * Le Fiacre (Sainte-Foy) 1974-1975
M. André Dupuis * Restaurant Kian (Hull) 1975-1978
M. Michel Moreau Restaurant La Tyrolienne (Sainte-Foy) 1978-1980
M. Michel Monturali * Restaurant Bellavista (Laval) 1980-1982
M. Claude F. Blanche Le Centaure Blue Bonnets (Montréal) 1982-1983
Mme Marie Legault-Gaudet Restaurant Opéra (Farnham) 1983-1985
M. Jacques Landurie* Restaurant Les Halles (Montréal) 1985-1987
M. Charlemagne Le Houillier Restaurant L’Escale (Sainte-Anne-de-la-Pérade) 1987-1989
M. Raymond Puyau Restaurant Les Crêpes de l’Armorique (Québec) 1989-1990
M. Remo B. Pompeo Restaurant Le Piémontais (Montréal) 1990-1992
M. Daniel Noiseux Restaurants La Pizzaïolle (Montréal) 1992-1993
M. Guy Poucant * Restaurant Le Paris (Montréal) 1993-1995
M. Martin Gaudreault * Restaurant Chez Aurel (Alma) 1995-1997
Mme Christiane Germain Restaurant Le Bistango (Sainte-Foy) 1997-1998
M. Denis Paquette Restaurant La Cage aux sports (Montréal) 1998-2000
M. Bernard Minguy Restaurant Papa Luigi (Saint-Sauveur-des-Monts) 2000-2001
M. Claude Foussard* Restaurant Julien (Montréal) 2001-2003
M. Claude Descôteaux Restaurants Chez Milot (Sainte-Adèle et Boisbriand) 2003-2006
M. Marcel Veilleux Restaurant Pub D’Orsay (Québec) 2006-2009
M. Mario Vincent Restaurants Maman Fournier et Vincenzo Pasta& Gril (Trois-Rivières, Victoriaville)
Restaurant Blanchet

2009-2012

M. Claude Ménard Restaurants Le Montagnais (Saint-Tite-des-Caps et Sainte-Anne-de-Beaupré)

2012-2015

*Décédé